SIN&TEC : maîtrise de l'assèchement pour la sauvegarde des biens.

Après le nettoyage d’un espace sinistré par un dégât des eaux, une inondation, voire un incendie, il est souvent nécessaire d’assécher les lieux, avant d’envisager la décontamination et la rénovation.

Notre objectif d’intervention : apporter une réponse rapide afin d’éviter la dégradation des biens et du bâtiment et d’assainir les lieux par l’expertise de l’asséchement.

Pourquoi est-il utile de procéder à l’assèchement ?

  • La réduction du temps de séchage favorise la récupération des biens et de la construction. Elle limite, voire empêche le recours à la rénovation, au remplacement, à la reconstruction.
  • La méthode évite la stagnation de l’eau, pouvant être notamment souillée, dans le bâti (sols, murs, plafonds). A défaut, les dégradations consécutives sont souvent irréversibles et la prolifération de bactéries et moisissures inévitables.

Remettre en état
un lieu de vie, un espace professionnel.

Dans la plupart des cas des sinistres liés à l’eau, un assèchement technique est préconisé, là où il est important de sauvegarder des biens, des matériaux, un espace.
Ce mode d’intervention doit répondre au contexte, à la réceptivité du milieu d’intervention, ainsi qu’au volume à assécher.

SIN&TEC utilise les technologies adaptées pour garantir :

  • la réduction de l’indisponibilité de l’habitat, des locaux,
  • la préservation des caractéristiques des matériaux,
  • la remise en état soignée et dans les temps, pour une réhabilitation de qualité sur des supports assainis,
  • l’élimination des traces d’eau et d’humidité invisibles.

SIN&TEC gère les mesures conservatoires utiles avant de procéder à l’assèchement des lieux d’habitation ou des espaces professionnels.

SIN&TEC gère également, après l’assèchement, les étapes salutaires : la décontamination, en vue d’éliminer toute moisissure ou bactérie dommageable à la santé des occupants et la rénovation.

L’assèchement est fortement conseillé pour sauvegarder et assainir les matériaux et les biens, dès les premiers jours suivant le sinistre.
En effet, la dégradation des matériaux et des biens s’accélère rapidement.

Par ailleurs, même dans l’hypothèse où les sols et les murs semblent secs, l’humidité peut stagner et être invisible. En effet, l’eau s’infiltre partout.
C’est alors qu’une intervention tout aussi urgente risque d’être indispensable, dès mois après un sinistre.

  1. Diagnostic précis.
  2. Étude rigoureuse du contexte, de la solution et du chiffrage.
  3. Recommandation de solutions techniques adaptées au contexte et aux besoins.
  4. Intervention.

Moyens d’assèchement

  • déshumidificateurs,
  • pieuvre d’assèchement,
  • turbo-souffleur,
  • appareil de traitement et filtration de l’air,
  • ventilateurs.

Méthodes

  • aspiration eaux résiduelles/traitement des moisissures,
  • assèchement des sols, murs et cloisons modulables,
  • assèchement de parquet,
  • traitement du mobilier sur place ou dans les locaux d’un partenaire de SIN&TEC,
  • désinfection de l’ensemble des locaux et du mobilier,
  • neutralisation des odeurs.
  • Réponse claire et rapide sur la meilleure solution à retenir.
  • Préservation de la santé et du bien-être des occupants : arrêt de la prolifération de l’humidité, sujette au développement des champignons, des moisissures et des bactéries.
  • Intervention efficace pour éviter les surcoûts en cas de non assèchement : coûts des travaux de renfort des matériaux dégradés, coûts des travaux de reconstruction, coût de non prise en charge par la compagnie d’assurance passé le délai.
  • Prise en compte par les compagnies d’assurance de la méthode de déshumidification.

Les filiales

0805 297 877